Vous êtes ici

Édito

© Siegfried Marque

2017 / 2018 : Une des plus belles partitions de l’EOC

L'Ensemble s'apprête à ouvrir cet automne une des plus belles pages de son histoire. Plus de 10 créations exceptionnelles vont pulser la saison, avec un premier temps fort à Gwangju en Corée du Sud autour de cinq commandes de compositeurs coréens, letton et canadien croisant l'imaginaire visuel du cinéma muet.

En octobre, le compositeur Pierre Jodlowski sera à l'honneur à l’occasion de sa résidence au LUX - Scène nationale de Valence ainsi qu'au Festival Musiques Démesurées à Clermont-Ferrand. Dans le même temps, une création signée de Raphaël Cendo, co-commande de l'EOC et de GRAME, centre national de création musicale, sera présentée au LUX, puis reprise dans le cadre des Shake Your Classics de Grame et du festival Les Semaines Contemporaines à Bourgoin-Jallieu. Suivra en novembre Maintenant Musiques !, première édition des Rencontres internationales de musique française, organisées par l’EOC. Elles offriront quatre temps forts consacrés à la musique française, partagés entre Saint-Etienne, Roche-la-Molière, Rive-de-Gier et Firminy, avec un éclairage singulier consacré au compositeur Philippe Manoury. Première édition exceptionnelle qui appelle déjà les suivantes, elle fera la part belle à la créativité, à la résonance culturelle et à la transmission.

La saison se poursuit avec plusieurs évènements majeurs en 2018. L'enregistrement consacré aux œuvres d'ensemble d'Ondřej Adámek sortira en février ajoutant une perle rare à la discographie de l'EOC. En avril, le 30ème anniversaire du Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Etienne (MAMC) sera honoré d'un concert marquant la longue collaboration de l'Ensemble avec cette grande institution. L’EOC participera également au Festival Printemps des Arts de Monte-Carlo autour de la création française des Quatre jeunes filles, opéra de chambre d'Edison Denisov. Enfin en mai, l’EOC voyagera vers le triangle Madrid - Paris - Rome avec une série de concerts consacrés notamment aux jeunes compositeurs en résidence à la Casa de Velázquez.

C'est à l'air libre enfin, dans le cadre du Festival Messiaen au Pays de la Meije que la saison, ponctuée par les concerts apéritifs dont la formule et la forme remportent un succès continu depuis sept ans, trouvera fin juillet son épilogue avec la création d'une œuvre de Bruno Mantovani pour accordéon et ensemble au cours d'un bel hommage à l'œuvre de Messiaen et de Denisov.

Toute l'équipe et les musiciens de l'ensemble, tous les grands acteurs de la création invités cette saison vous donnent rendez vous autour d'un seul mot, exaltant et festif :
« musiques ! ».

Daniel Kawka, directeur artistique et musical