Dans l’engrenage

La création contemporaine dans tous ses états

À la découverte de la création chorégraphique de la Compagnie Dyptik Dans l’engrenage dans une version « événement », avec la complicité des musiciens de l’EOC, pour un dialogue inattendu entre danseurs et musiciens, hip-hop et contemporain !

Associer musicalement l’EOC à la Compagnie Dyptik relève, a priori, du défi. La collaboration prouve pourtant que les musiques de notre temps regorgent de passerelles et de points de rencontres évidents.

Patrick De Oliveira a composé en 2017 une musique de scène, mêlant programmes électroniques et enregistrements acoustiques. L’utilisation de motifs rythmiques répétitifs suggère le mouvement perpétuel de l’engrenage. Ces principes musicaux se retrouvent dans de nombreuses pièces créées par l’EOC. Associés à l’électronique (passerelle commune aux musiques urbaines et contemporaines), leur transcription pour effectif instrumental est donc chose possible. Pour cela, l’EOC a passé commande au compositeur Fabrice Jünger.

Sur scène, au plus près des sept danseurs, sept musiciens sous la direction de Bruno Mantovani, témoignent en direct d’un langage partagé entre musique et danse.

Autour du concert

Lever de rideau par les élèves du collège Jacques Prévert (Andrézieux-Bouthéon) participants au projet de création musicale et chorégraphique Passerelles tout public