Effectif détaillé flûte / clarinette / percussion / 2 violons / alto / violoncelle / contrebasse / dispositif électronique

Création EOC 

Date de création 2010

Date de composition 2010

Durée 15 minutes

Commanditaire Grame - Ministère de la Culture

Deux modèles dynamiques organisent le déroulement de cette pièce : d’une part, impact puis prolifération et décélération progressive, d’autre part, mouvement répétitif presque mécanique. Ces deux modèles sont confrontés à deux formes d’entretien du son : éclats brefs ou sons continus, tissant ainsi des trames aux textures variées.
Le jeu instrumental est toujours très lié à la partie électroacoustique, dans laquelle il tend à se fondre.
J’ai cherché à produire un mouvement obstiné, parfois hypnotique, pouvant renvoyer à une image : le sillage d’un bateau à l’allure tranquille, et les variations de perception suivant que l’on observe l’agitation de l’eau toute proche, ou la trace souple qui en résulte au loin. Mais c’est aussi, en quelque sorte, d’une manière d’être au monde que je cherche à rendre compte, parfois dans un contact très resserré au quotidien, par une présence opiniâtre, parfois dans une dérive proche de l’abandon.