Effectif détaillé flûte / 2 clarinettes / basson / cor / trompette / trombone / saxophone / 2 percussions / piano / harpe / 2 violons / alto / violoncelle / contrebasse

Date de composition 2004-2009

Durée 16 minutes

Editeur Babel Scores

Sinuous Voices

J’ai été fasciné par la musicalité de la récitation en groupe qui peut être quelque part entre la voix parlée et le chant dans des contextes tous différents. En tant que garçon de dix ans, j’ai été très marqué par les manifes- tations en 1989 avec les paroles scandées en foule. J’ai alors décidé de traduire la parole au jeu instrumental où les instruments «chuchotent», «crient», «articulent», leurs «voix tremblent». J’ai mis en contraste le monde de la voix intime, de la prière, du rituel avec un monde extraverti, une foule qui sort du contrôle.

Dans la première partie de Sinuous Voices, Agneau de Dieu récité par un groupe de vieilles femmes dans une église poussiéreuse dans un village perdu en Tchéquie, est réécrit pour les instruments à cordes avec leur jeu de pizzicato combiné avec un vibrato exagéré. Les vents créent ici la réverberation de l’église, d’abord discrète, puis elle avale les voix fra- giles. Le phénomène de vibrato, de tremblement de la voix «contamine» toute l’écriture de l’ensemble ainsi que toute la réverbération de l’espace.

Pour la partie suivante, j’ai choisi un enregistrement intime d’une berceuse de Nouvelle-Calédonie, décla- mée d’une manière répétitive et continue, comme sur un seul souffle, avec la voix cassée et tremblante d’une vielle dame. J’ai réécrit cette voix, en gardant tous ses détails originaux pour la flûte basse et les autres bois. Le bruit du souffle en vague, ce sont les inspirations de cette dame très audibles sur l’enre- gistrement d’origine, ici agrandis comme sous une loupe. Cette berceuse ainsi que la prière dans la partie précédente, sont entrecoupées par un flot de rythmes obsessionnels, de force écrasante d’une foule qui perd le contrôle dans les parties suivantes.


Discographie