Aller au contenu principal

Vous êtes ici

2016 - 2017
création mondiale

Paw-marks in wet cement (i)

pour piano et ensemble amplifié
Effectif détaillé
Piano (solo), flûte, clarinette, clarinette basse, cor, trompette, trombone, 2 percussionnistes, harpe, violon 1, violon 2, alto, violoncelle, contrebasse.
Durée
18 min
Commanditaire

Ministère de la culture et de la communication / Ensemble Orchestral Contemporain

Date de création
10 Mars 2016 - Biennale Musiques en Scène 2016 - Lyon - France
Solistes
  • Wilhem Latchoumia piano

Quand l’Ensemble Orchestral Contemporain m'a proposé d'écrire une pièce pour piano et ensemble jouée par Wilhem Latchoumia, j'ai tout de suite accepté car je trouve que c’est l'un des meilleurs musiciens que j’ai rencontré jusqu’à présent.

Mais quand j'ai commencé à penser à la pièce, je me suis maudite… Le piano est certainement l'instrument qui me fait le plus peur !

J'ai passé beaucoup de temps (environ un an) à me demander ce que voulait dire « écrire un concerto pour piano aujourd'hui ». Je me suis donc concentrée sur la possibilité de jouer sur des qualités qui ne sont pas propres à cet instrument — comment avoir des notes longues, comment changer le timbre d'un son pendant qu'on joue (un peu comme un archet de violon quand il passe du tasto au ponticello), comment obtenir des résonances qui ne sont pas en relation avec les touches qu'on joue, etc.

Dans cette idée, j'ai commencé à écrire paw marks in wet cement (i), une pièce un peu hybride, dont tout l'ensemble est traité à peu près de la même façon que le piano. 

Clara Iannotta